5 erreurs paleo que j’ai faites | 5 paleo errors I made

IMG_2231

[In English below…]

Le plus dur en paleo c’est de se lancer… Au début, et surtout les 5 premiers jours, on essaie de survivre plus qu’autre chose : fatigue, stress et faim sont de la partie. Comment va-t-on vivre sans pain, sans pâtes, sans pizza, ou pire sans fromage et sans vin ? Comment va-t-on faire si on est invités ? Va-t-on encore nous inviter ?

Et puis, petit à petit on commence ne plus tant avoir envie de ces choses-là, on découvre de nouveaux aliments, notre corps s’habitue à ce mode de vie et nous le rend souvent très bien. Les premiers signes d’amélioration arrivent aussi très vite… Meilleure santé, meilleure condition physique, perte de poids, qualité de sommeil augmentée, stress de mieux géré, bref on se sent mieux dans ses baskets et cela nous donne envie de continuer. Personnellement, il m’a fallu moins de deux semaines pour me convaincre. En fait, en rencontrant les personnes qui allaient devenir nos amis et qui nous ont fait découvrir la paleo, mon chéri et moi étions convaincus avant même de commencer. C’était fait pour nous.

Oui mais, car il y a toujours un « mais », quand on se lance comme ça on ne sait pas tout à fait ce qui nous correspond ou ce qui est bon pour nous. On se dit, c’est comme ça, je dois faire-ci, je dois faire-ça… C’est un peu plus compliqué que cela et il n’y a pas une seule façon de manger qui correspond à tout le monde. Il faut trouver ce qui nous convient. La méthode « essai / erreur » fonctionne pas mal… Les erreurs permettent d’apprendre et voici, entre autres, celles que j’ai faites…

 

  1. Se dire « ce n’est pas grave c’est paleo ! »

Grosse erreur de ma part ! Ce n’est pas parce qu’un aliment est paleo qu’on peut en manger sans aucune modération. Le bacon, les noix, les pâtisseries, les pains… J’en ai bien abusé ! Je suis restée très longtemps accro aux noix. Je ne pouvais pas arrêter d’en manger. Elles ont beaucoup d’avantages mais peuvent aussi avoir leurs inconvénients. Côté pâtisseries, « un gâteau reste un gâteau ». La plupart des recettes ont toutes le même type de base : noix (farine, beurre, huile), coco (graisse, sucre, beurre), ghee (beurre clarifié), sirop d’érable, miel… Même si individuellement ces aliments peuvent présenter des bienfaits, tous ensembles et en grosse quantité, il en reste pas moins qu’il s’agit d’une bombe calorique. De plus, le tandem gras-sucre est un combo diabolique. On en veut toujours plus !

Exteme chocolat bacon (1)

  1. Manger trop ou pas assez de féculents

J’ai mis beaucoup de temps à trouver un juste milieu. Si je mange trop de glucides et en particulier les amidonnés (patate douce, banane plantains, betteraves, courges d’hiver…) je me sens très vite ballonnée et ça se voit. Je prends aussi très vite du poids si je ne compense pas avec du sport. Je n’aime pas du tout du tout cette approche. Pour moi, le sport ne doit pas être fait dans le but de mincir ou pour se déculpabiliser de notre façon de manger. Entretenir la machine, prendre soin de soi, se déstresser, se vider la tête, se détendre, acquérir de nouvelles compétences, rencontrer des personnes, voilà des approches que j’aime. D’un autre côté, si je ne mange pas assez de féculents, je me sens toute fatiguée, je dors moins bien et cela se ressent aussi très vite sur mon moral et sur mon humeur (pas toujours facile à vivre pour mon chéri). Au bout d’un moment je craque et je peux en manger en (très) grande quantité et évidement je me sens mal (et pas seulement dans la tête).

On nous a tellement rabâché qu’il fallait une portion de féculent à chaque repas qu’on pense que c’est primordial. Le mieux, c’est d’en manger le soir et en particulier après une bonne séance de sport. Ils vous aideront à récupérer mais aussi à avoir une bonne qualité de sommeil. Lors des autres repas, misez sur les légumes, ils contiennent beaucoup de minéraux et vitamines. Leurs fibres vous caleront !

legit bread (2)

  1. Manger trop de fruits

Les fruits c’est du fructose et donc du sucre. Trop de sucre ne me convient pas vraiment donc j’essaie de limiter mon nombre de portions de fruits à deux par jour et en particulier quand je sens que j’ai un peu trop forcé sur la nourriture (lire : et que je suis devenue une boule).

Ce n’est qu’un avis personnel suivant mon ressenti. Chacun est libre de faire ce qu’il souhaite selon ses objectifs. Mon point est simplement que si vous n’obtenez pas les résultats désirés en paleo, peut-être que réduire la consommation de sucre et de fruits peut-être une option.

IMG_8465

  1. Être trop strict

Manger strictement paleo peut-être un choix pour votre santé. Après près de deux ans de paleo en ayant eu des périodes de plusieurs mois très très strictes, ce qui me convient est de manger strictement tout en m’accordant de temps en temps des petits plaisirs comme du fromage, une galette de sarrasin, un carré de chocolat, un verre de vin ou de cidre, un bout de pain frais de très bonne qualité (celui de mon boulanger quand je rentre en France)… Je réserve souvent ces occasions lors que je suis en famille ou entre amis. S’empêcher de sortir parce que l’on mange paleo n’est pas selon moi une bonne idée. On se prive d’une expérience sociale tout aussi nécessaire au bien-être que de bien manger.

Ma règle : si j’ai vraiment envie de quelque chose je le mange ! J’ai appris a plus écouter mon corps, être plus raisonnable (avec encore parfois quelques échecs…) et surtout je privilégie la qualité avant tout. Si ce dont vous raffolez est du popcorn, un petit cornet de temps en temps fait avec amour et de bons ingrédients ne pourra que vous faire du bien au moral !

kale mariné (2)

  1. Essayer trop de choses en même temps

Faire plus de sport, marcher sur l’heure du midi, bouger plus, essayer le sprint, augmenter sa dose de légume pour diminuer sa sensation de faim, diminuer sa consommation de fruits, manger cétogène, faire un Whole30 (30 jours stricts paleo), manger AIP (Protocole Auto-Immun) pendant plusieurs semaines… Tous ces tests sont bons à faire. Ils vous permettent de mieux comprendre votre corps et ses réactions.

Afin de bien cerner ce qui a exactement de l’effet sur vous, que ce soit une activité physique ou bien un aliment en particulier, il est bien important de tester une seule chose à la fois (ce que je n’ai pas toujours fait), sur plusieurs semaines et en suivant bien le protocole de retour à la « vie normal » s’il y a. Par exemple, si vous voulez connaître votre sensibilité plusieurs aliments en entreprenant un régime d’élimination (Whole30, AIP…), testez-vous sur au moins un mois et réintégrez le ou les aliments en question petit à petit. Essayez chaque aliment à trois ou quatre jours d’intervalle afin de savoir s’il vous faire réagir ou non. Certaines réactions peuvent survenir bien des heures après avoir ingéré l’aliment en question.

La paleo peut être comparée à une méthode scientifique d’essais-erreurs. Mais il ne faut pas perdre de vue ses objectifs. Même si on se concentre beaucoup sur ceux à court termes qui sont très souvent la remise en forme ou la perte de poids, il ne faut pas oublier que la paleo est avant tout un pari sur le long terme. On mise sur une alimentation saine et naturelle, sur un mode de vie actif et enrichissant pour profiter de la vie le plus longtemps possible.

La pire erreur que l’on peut faire en Paléo serrait l’arrêter, soit sous prétexte qu’elle ne nous convient pas, soit parce que nos objectifs sont atteints. La paléo ne doit pas devenir un régime « patch » que l’on fait après les fêtes ou avant l’été : on passe totalement à côté du potentiel de ce mode de vie.

Tout le monde peut trouver son bonheur en paleo et j’en suis convaincue, il suffit de trouver ses réglages.

 



 

5 paleo mistakes I made!

The hardest part in paleo is embarking … At the beginning, especially the first 5 days, you try to survive more than anything else : fatigue, stress and hunger are in the game. How will we live without bread, pasta, pizza, or worse without cheese or wine? How will we do if we are invited? Will we still be invited?

And then, little by little we start forgetting those things, we discover new foods, our body gets used to this way of life and even thanks you! Soon, the first signs of improvement are here… Better health, improved fitness, weight loss, increased sleep quality, stress better managed, in short we are better in you boday and it makes us want to continue. Personally, it took me less than two weeks to convince me. In fact, when we meet people who made us discover paleo, my boyfriend and I were confident even before we started. This was for us.

Yes but, because there’s always a « but », when we start something new, we don’t really know what’s good for us. We say, that’s how I have to do this, how I have to do that… But it’s a little more complicated than that and there isn’t only one way of eating that fits everyone. You have to find what suits you. The method « trial / error » is a good way … Mistakes make us learning. Here are, among others, those I made…

 

  1. Saying « it doesn’t matter, it’s paleo! « 

Big mistake ! This isn’t because a food is paleo we can eat without moderation. Bacon, nuts, pastries, breads … I ate a lot of them! I stayed very long addicted to nuts. I couldn’t stop eating them. That’s true that they have many advantages but can also have their drawbacks. « A cake is still a cake ». Most recipes have all have the same basic : nuts (flour, butter, oil), coconut (fat, sugar, butter), ghee (clarified butter), maple syrup, honey … Although individually these foods may have some benefits, all together and in large quantities, it remains that this is a calorie bomb. In addition, the fat-sugar tandem is a devilish combo. We always want more!

cookies tout choco (1)

  1. Eating too much or not enough carbohydrates

I spent a little time looking for a balance. If I eat too much carbs, especially starchy ones (sweet potato, plantain, banana, beet, winter squash …) I feel bloated quickly after and my body shows it. I gain very fast weight if I don’t compensate by working out. And you know that I don’t like at all this approach. For me, sports don’t have to be done just to slim down or to stop feeling guilty for what we’ve eaten. Maintaining health, taking care of yourself, relieving stress, clearing your mind, relaxing, learning new skills, meeting people, these are approaches that I love. On the other hand, if I don’t eat enough carbohydrates, I feel tired, I don’t sleep well, and I’m in a bad mood (not always easy for my boy). After a moment I crack and I can eat a (very) large amount of food and obviously I feel bad (not just in the head).

We’ve been told and told that we need to have a serving of starchy food at every single meal so we think it’s essential. The best way to eat carbs is to have them in the evening, especially after a good workout. They will help you to recover but also to have a good night sleep. For breakfast and lunch, go for vegetables, they contain a lot of vitamins and minerals. Their fibers will help you to feel full!

legit bread (1)

  1. Eating too much fruit

Fruit is fructose and therefore sugar. Too much sugar doesn’t really suit me so I try to limit my intake and especially when I feel that I have a bit too forced on food (read: and I became a ball).

This is only a personal opinion following my feelings. Anybody can do anything they wish regarding their goals. My point is that if you don’t get the desired results in paleo, perhaps reducing the consumption of sugar and fruits may be an option.

IMG_8494

  1. Being too strict

Eating strictly paleo can be a choice regarding your health. After nearly two years of paleo and periods of several months very strict, I found my balance : eating strictly while giving me occasionally small treats such as cheese, a buckwheat galette, a square of chocolate, a glass of wine or cider, a piece of very good fresh bread (only in France)… I often keep these occasions when I’m with family or friends. For me, no going out because we are paleo isn’t a good idea. We deprive ourselves of a social experiment as necessary as eating well.

My rule : if I really want something I eat it! I learned to listen more to my body, be more reasonable (sometimes with some failures …) and especially I always choose quality first. If what you crave is popcorn, some made with love and good ingredients only can make you happy!

petit dej AIP (2)

  1. Trying too many things at once

Exercising more, walking on your lunch break, moving more, trying sprinting, increasing veggies intake to decrease sensation of hunger, reducing fruits, eating Keto, making a Whole30, eating AIP for several weeks … All these tests are good to go. They allow you to understand your body and its reactions.

In order to identify what exactly have effects on you, whether physical activity or a particular food, it’s important to test one thing at a time (not what I always done), over several weeks and following good protocol back to « normal life ». For example, if you want to know your food sensitivities by an elimination diet (Whole30, AIP …), test yourself at least one month and add back the foods in question gradually. Try each food three or four days apart to see if you react or not. Some reactions may occur many hours after ingesting the food.

Paleo can be compared to a scientific method of trial and error. But we mustn’t lose in sight its goals. Even if we focus a lot on those short terms (often fitness or weight loss), don’t forget that paleo is essentially a bet on the long term. Focus on a healthy and natural diet, an active lifestyle and enjoy life as long as possible!

The worst mistake we can make in paleo is to stop because we think it doesn’t fits us or because our objectives aren’t achieved. Paleo isn’t a « patch » diet that we make to loose weight after the holidays or before the summer. It totally misses the potential of this lifestyle.

Anyone can find some benefits in paleo, it’s all about finding the good settings.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s